Charte de déontologie

Charte de déontologie – Emmanuelle Momboisse – Méthode Procédis©

 

Sensible aux questions éthiques et déontologiques, comme à celles relatives à l’équité, je m’engage à :

 

  • Appliquer le présent code de déontologie dans son intégralité, pour toute action de formation ou d’accompagnement individuelle ou collective, sans exception, et quelle qu’en soit la nature ou la durée.

 

  • Exercer mon activité de formatrice et de consultante en bilan de compétences et mentoring dans le plus grand respect des principes généraux de la déontologie et de l’éthique de mon métier.

 

  • Respecter mon obligation de moyens à l’égard des personnes que j’accompagne lors de la mise en œuvre de réflexions et d’actions en vue de leur développement professionnel.

 

  • Garantir la confidentialité des propos échangés lors des accompagnements, sauf s’ils sont contraires à la légalité ou s’ils présentent des risques pour l’intégrité, la santé ou la sécurité des personnes.

 

  • Contribuer, par mon comportement et la qualité de mes actions, à renforcer l’image de la profession.

 

  • Entretenir avec les bénéficiaires, donneurs d’ordre, partenaires ou confrères des relations empreintes de respect et de bienveillance.

 

  • Respecter la personnalité de chacun et m’interdire toute forme de jugement, discrimination, prosélytisme, abus d’autorité ou de pouvoir liés à ma position.

 

  • Ne pas outrepasser mon rôle et me préserver de toute dérive d’ordre psychologique ou à prétention thérapeutique.

 

  • M’obliger à un cheminement d’évolution personnelle, à être coachée par mes pairs et supervisée dans ma pratique. J’ai également suivi une thérapie et je bénéficie d’une formation continue en accompagnement humain et en gestion des émotions. Cela me permet de m’interroger régulièrement sur mon rôle et de développer une aptitude à analyser les phénomènes de projection ou de transfert, comme de gérer mes propres conflits intérieurs ou difficultés personnelles.

 

  • Engager un fort niveau d’implication dans la relation aux personnes accompagnées, mais ne pas les priver de la possibilité d’expérimenter par eux-mêmes, chacun est acteur de son investigation et de son projet professionnel.

 

  • Veiller à être coproductrice de solutions opérationnelles et maîtrisables par les personnes accompagnées.

 

  • Garder le contact et être personne ressource en cas de difficulté rencontrée par la personne une fois l’accompagnement terminé. Il est à noter que l’envoi d’une newsletter est prévu au terme ou en cours d’accompagnement. Par ce biais, je m’efforce de délivrer du contenu gratuit et de qualité, fruit de mes expériences sur le terrain, de formations, ou de recherches et lectures. Il y est souvent fait mention d’invitations à poursuivre l’aventure avec moi : elles sont entendues sans obligation d’achat.

 

  • Pouvoir ajuster le champ de mes interventions, et être capable de redéfinir les objectifs fixés en début d’accompagnement,  s’il s’avère qu’il existe trop de contraintes à les atteindre dans les temps impartis, de façon à ce que la personne accompagnée puisse quand-même cheminer dans son développement professionnel.

 

  • Orienter les personnes que j’accompagne vers un.e professionnel.le plus qualifié.e, si j’estime avoir atteint la limite de ma capacité à les aider à résoudre leur problématique.

 

  • Ne pas les laisser seules face à leur difficulté avant qu’elles puissent trouver un.e professionnel.le plus apte à les aider, quitte à redimensionner mon accompagnement dans cet intervalle.

 

  • Intervenir dans le respect des lois et règlements, en particulier ceux relatifs aux actions de formation professionnelle continue (formations et bilans de compétences), et veiller à rester informée de leur évolution.

 

  • Etre à jour de toutes mes obligations légales et fiscales, n’accepter aucune rémunération illicite, et respecter les obligations émises par les organismes de certification des formateurs.

 

  • Rédiger et transmettre à qui de droit, préalablement à toute action de formation, de bilan de compétences ou de mentoring, un devis et une convention, accompagnés des conditions générales de vente et du règlement intérieur.

 

  • Joindre le programme détaillé de l’action, les objectifs à atteindre, les prestations et les rémunérations prévues.

 

  • La question financière ne doit pas être un obstacle au développement personnel et professionnel : il existe forcément une solution en cas de problématique liée aux prix des prestations proposées et nous les chercherons ensemble.

 

 

Fait à Bordeaux, le 22 juillet 2021

 

Emmanuelle Momboisse