Connaissez-vous vos centres d’intérêts professionnels ?

Blog Procédis

Savez-vous quel est votre « carriotype » ?

 

 

Pour vous aider à vous positionner par rapport à un type de métier ou d’activité professionnelle

 

Voici un descriptif des caractéristiques professionnelles issue du test élaboré par le psychologue américain John Holland.

Chacun de nous exprime plus ou moins l’ensemble de ces préférences.

Il est intéressant de connaître votre profil Riasec (acronyme constitué des 6 carriotypes : réaliste, investigateur, artiste, social, entreprenant et conventionnel).

Car cela peut vous aider à identifier les domaines professionnels ou les métiers qui correspondent à vos goûts.

« R » comme Réaliste

 

Style :

C’est typiquement le style de la personne qui préfère traiter des choses concrètes plutôt que des idées ou des relations.

Le ‘’réaliste’’ vit au présent, il ne s’embarrasse ni du passé ni de l’avenir.

Il a des aptitudes pour la mécanique, les tâches manuelles ou sportives.  S’il le peut, il va éviter les missions ou les activités qui demandent de la subjectivité, de l’abstraction et de la sociabilité.

Plutôt conservateur dans ses attitudes et comportements, le réaliste apprécie les valeurs établies et déjà testées.

Soucieux de produire des objets utiles et bien faits, le terme « concret » est son maître mot.

Enfin, il peut se montrer sensible aux signes extérieurs de l’argent, du pouvoir et du statut social, et valoriser tout ce qui a trait à ces valeurs.

 

Mots-clés :

Battant, concret, conservateur, direct « qui met la main à la pâte », indépendant, résistant, physique, pratique, individualiste, ne comptant que sur soi, stable, fort, économe, traditionnel, habile.

 

Milieu professionnel optimal :

Le type réaliste préfère travailler en extérieur et manuellement.

Il peut travailler dans un laboratoire dans une usine ou dans un atelier de mécanique.

Mal à l’aise dans un environnement guindé, il aime être en compagnie de familiers qui lui ressemblent.

Réussir une production utile, aller droit au but, voilà les moteurs de sa motivation.

C’est pourquoi, il préfère travailler dans un contexte plutôt structuré.

 

Mode de relations privilégiées :

Calme et plutôt d’un naturel réservé, le « réaliste » ne montre que peu d’émotions.

Il s’entoure généralement d’un cercle restreint d’amis de longue date avec lequel il passe son temps libre.

Les nouveaux venus surtout ceux qui parlent, se comportent et agissent d’une façon qui lui paraît originale le laissent sceptiques et il préfèrent s’en écarter.

Le « réaliste » peut montrer une loyauté à toute épreuve envers les personnes, les organisations, et les règles conformes à un certain traditionalisme.

 

Axes d’amélioration :

Développer son sens des relations peut représenter le principal objectif de développement du ‘‘réaliste’’.

Il a besoin d’apprendre à mieux connaître les autres et à être plus sensible à leurs besoins.

Il devrait élargir son cercle relationnel à des personnes différentes et savoir mieux admettre les idées nouvelles.

 

Activités et métiers :

Toutes les activités qui concernent l’artisanat ; la technique, l’agriculture, l’ingénierie, peuvent lui convenir.

Ainsi, par exemple :

Architecte, entraîneur sportif, chauffeur, menuisier, électricien, technicien médical, dépanneur, ingénieur, exploitant agricole, agent forestier, horticulteur, officier de carrière, professeur d’éducation physique, officier de police, technicien en radiologie, vétérinaire, moniteur d’enseignement technique, etc.

 

‘‘I’’ comme Investigateur

 

Style :

Avec son esprit d’analyse, qui le porte vers l’abstraction, ‘‘l’investigateur’’ aime affronter la vie et les problèmes par une approche rationnelle.

Souvent érudit, il possède des capacités mathématiques et scientifiques évidentes, ainsi qu’une bonne dose de confiance en lui.

Une certaine hardiesse intellectuelle l’anime : il réussira dans les milieux scientifiques et universitaires.

Il tient aux valeurs établies et cherche à éviter le contact avec des personnes ou des groupes trop excentriques.

Mots-clés :

Analytique, créatif, curieux, chercheur, indépendant, méticuleux, intellectuel, original, précis, rationnel, conformiste.

 

Milieu professionnel optimal :

Le type ‘‘investigateur’’ préfère travailler dans les laboratoires, les bibliothèques, les universités ou tout autre contexte où il peut donner libre cours à son goût pour la recherche et l’étude.

Il a tendance à travailler seul.

C’est un collaborateur efficace lorsqu’il est suffisamment motivé et que son rythme et son organisation de travail sont admis.

Il préfère collaborer avec des personnes soucieuses de mener leur mission à leur terme et valorisant une démarche réfléchie et logique.

 

Mode de relations privilégiées :

 

Pour ‘‘l’investigateur’’ le meilleur mode de relation demeure une grande discussion intellectuelle, fortement argumentée sur des thèmes qui relèvent de son expertise.

Il peut disparaître de la circulation lorsqu’il est profondément impliqué dans un projet, lorsqu’il étudie un nouveau concept ou acquiert un nouveau savoir-faire.

‘‘L’investigateur’’ s’entoure généralement d’un cercle restreint d’amis de longue date : des proches ou des collègues.

Il gravite dans des milieux où l’on accorde son style de vie à ses intérêts intellectuels.

 

Axe d’amélioration :

Développer le sens des relations et plus particulièrement le management d’équipe.

S ‘affirmer, s’exercer à communiquer clairement des concepts abstraits peut lui être d’une aide précieuse.

Certains ‘’investigateurs’’ peuvent aussi avoir besoin de développer l’organisation de leur travail et le sens de la prise de décision pratique et stratégique.

 

Activités et métiers :

Les sciences, les sciences humaines, les mathématiques et divers secteurs techniques dont l’électronique, l’ingénierie et les sciences médicales sont les principaux secteurs qui attirent l’investigateur.

Ainsi, par exemple :

Médecin, professeur d’université, biologiste, chimiste, vétérinaire, programmateur, informaticien, dentiste, diététicien, géographe, géologue, mathématicien, infirmier, opticien, pharmacien, kinésithérapeute, physicien, psychologue, responsable de recherche et développement, professeur de sciences naturelles, sociologue, ingénieur système, etc.

 

 

‘‘A’’ comme Artiste

 

 

Style :

Le type ‘‘artiste’’ a tendance à s’appuyer sur ses sentiments et son imagination pour accomplir sa tâche.

Expressif, original, intuitif, anti-conformiste, introspectif, indépendant, il est souvent doué pour les arts (jouer la comédie, de la musique, écrire, peindre, sculpter, etc…).

Son potentiel créatif est une source d’expression inépuisable qui le mène à être un concepteur plutôt qu’un réalisateur.

L’artiste est comme un poisson dans l’eau dans les activités concernant la musique, la littérature, les beaux-arts, l’art dramatique, la publicité, le journalisme ou tout autre secteur de création et de conception (concevoir des logiciels, des services, des nouveaux produits…).

 

Mots-clés :

Créatif, émotif, expressif, idéaliste, imaginatif, impulsif, indépendant, intuitif, anti-conformiste, original, spontané.

 

Milieu professionnel optimal :

Le type ‘‘artiste’’ préfère un environnement calme, peu structuré, informel et secret.

Il apprécie travailler seul ou en compagnie d’un groupe restreint partageant le même projet et laissant une large part à leur libre expression.

Il travaille mieux sans directive et pense souvent que la démarche suivie est plus importante que les résultats.

Sa préférence va à la qualité du travail plutôt que sa quantité.

 

Modes de relations privilégiées :

Il préfère utiliser sa production pour exprimer ses émotions et ses pensées.

Mais il est capable de communiquer de manière spontanée, attentionnée et d’exprimer ses idées avec une grande force émotive.

Il s’entoure généralement de personnes exerçant également des activités impliquant l’expression créative ou la fabrication de produits artistiques.

 

Axes d’amélioration :

Développer une communication plus rationnelle et structurée, renforcer le sens de l’organisation et de la planification, sont les principaux objectifs de développement de ‘‘l’artiste ‘’.

Il a besoin d’être plus attentif, de montrer plus de considération et de respect pour les idées qui ne sont pas les siennes.

Le soin du détail, la minutie, la recherche d’information, sont aussi à développer.

 

Activités et métiers :

Bien évidemment, le type ‘‘artiste’’ se retrouve dans la musique, la littérature, l’art dramatique ou tout autre secteur concernant la créativité et l’expression de soi.

Ainsi, les métiers qui lui correspondent, peuvent être par exemple :

Acteur, concepteur-rédacteur publicitaire, architecte, professeur d’arts, auteur, danseur, esthéticien, producteur cinéma ou vidéo, cinéaste, designer, publicitaire, metteur en scène, créateur de mode, styliste, illustrateur, décorateur, journaliste, linguiste, directeur artistique, graphiste, musicien, photographe, dramaturge, sculpteur, etc.

Mais vous pouvez parfaitement disposer de cette caractéristique sans avoir jamais touché à une quelconque activité artistique.

Elle peut se manifester dans votre indépendance d’esprit, votre anticonformisme et votre capacité à vous affranchir de certaines règles.

 

« S » comme Social

 

 

Style :

Sensible aux besoins des autres, le type ‘‘social’’ leur voue un intérêt supérieur.

Compréhensif, souvent doué pour la pédagogie, il n’aime pas vraiment les sciences et la technique.

Comme il apprécie rendre service, il valorise plutôt les activités sociales.

La compréhension et la résolution de problèmes sociaux ainsi que la qualité des relations interpersonnelles sont aussi des points d’intérêts capitaux.

D’un naturel généralement gai et impulsif, aimant apprendre et communiquer, il emploie ses talents et ses convictions pour influer sur le comportement des autres.

 

Mots-clés :

Concerné, coopératif, moral, amical, généreux, authentique, serviable, humanitaire, bienveillant, perceptif, responsable, sensible, sociable, supporter, civil, compréhensif.

 

Milieu professionnel optimal :

Le type ‘‘social’’ est à l’aise dans toutes sortes d’environnement dès lors qu’il travaille au service des autres ou à la promotion et à l’application de politiques d’actions sociales et humanitaires.

Bon partenaire dans une équipe, un contexte harmonieux et chaleureux est une des conditions qui l’aide à accomplir sa tâche.

 

Mode de relations privilégiées :

Chaleureux, amical, ouvert et communicatif, le ‘‘social’’ peut avoir un cercle très large et diversifié d’amis et de collègues avec lesquels il partage le sens et la valeur de la diversité humaine.

Comprenant les sentiments, il est souvent le confident vers lequel amis et relations viennent chercher conseil.

 

Axes d’amélioration :

Le type ‘‘social’’ devrait compléter son sens des relations humaines par des compétences de gestionnaire et d’organisateur.

Tenir compte des aspects stratégiques et politiques des relations professionnelles lui permettrait de mieux affronter les situations conflictuelles et le management des hommes.

Etre capable d’évaluer un budget, de contrôler les contraintes financières et administratives.

Et enfin, tout ce qui dans une organisation vise à l’efficacité, sont des points à développer pour passer de son penchant pour le social à un véritable professionnalisme.

 

Activités et métiers :

Le type ‘‘social’’ se retrouve dans les activités concernant la pédagogie, l’aide sociale, les soins, les ressources humaines, les services liés aux loisirs et toutes les professions qui sont au service des autres.

Ainsi par exemple :

Assistant social, psychologue, formateur, enseignant d’élèves difficiles ou handicapés, hôtesse d’accueil, médecin, travailleur social, éducateur, infirmier, hôtelier, agent de tourisme, conseil en ressources humaines, conseiller d’orientation, avocat des grandes causes de la défenses du consommateur, de l’environnement, etc.

 

‘‘E’’ comme Entreprenant

 

Style :

‘‘L’entreprenant’’ a tendance à se comporter de manière dominatrice, persuasive et hardie.

Il accorde une place importante aux questions économiques et stratégiques et il est donc attiré par le pouvoir et les rôles dirigeants.

Battant, il a confiance en lui et il est souvent sociable et populaire.

Doué pour diriger les autres, il a des facilités à convaincre, même s’il manque de rigueur ‘‘scientifique’’.

Aimant influencer les autres, il utilise ses qualités relationnelles et sociales pour atteindre ses objectifs économiques ou stratégiques.

 

Mots-clés :

Aventurier, combatif, ambitieux, sûr de soi, battant, confiant, dominateur, persuasif, dynamique, politique, stratège, sociable, éloquent, habile, négociateur, attaché aux signes du pouvoir.

 

Milieu professionnel optimal :

‘‘L’entreprenant’’ préfère un environnement bien structuré, mené de main ferme, aux orientations précises, où chacun se consacre à la réalisation d’objectifs clairs.

C’est un manager qui excelle dans l’organisation et la conduite d’équipes.

Capable de faire produire à partir de programmes extrêmement rigoureux, il attend souvent en retour une rémunération digne de son niveau d’efficacité.

 

Mode de relations privilégiées :

Expansif, il est doué pour la communication.

‘‘L’entreprenant’’ donne toute son énergie à accompagner les autres vers la réalisation de résultats.

Communiquant actif, il peut entretenir un large réseau de relations personnelles et professionnelles.

Plein d’énergie, il utilise ses talents et atouts personnels au service de la collectivité et de la société en général.

 

Axes d’amélioration :

Développer la compréhension d’autrui, le respect des idées et des comportements différents peuvent représenter les principaux objectifs de développement de ‘‘l’entreprenant’’.

Il a besoin, d’autre part, de perfectionner ses capacités à initier et entretenir la communication dans une équipe, particulièrement en termes de reconnaissance et de valorisation du travail.

Enfin, il devrait être un peu moins ‘‘le nez sur le guidon’’ et plus concerné par les stratégies à long terme, prenant en compte une dimension prospective.

 

Activités et métiers :

Le type ‘‘entreprenant’’ se retrouve dans la vente, le management, le marketing, dans toutes les professions qui consistent à superviser les autres et à les diriger mais aussi dans les métiers ayant trait à loi, au conseil, à la politique.

Ainsi, par exemple :

Dirigeant, Directeur Général, Directeur d’un service, d’une unité, créateur d’entreprise, avocat, juge, homme d’affaires, homme politique, commercial, patron d’un commerce, courtier, acheteur, conseil marketing, consultant, chef de produit, gérant, restaurateur, etc.

 

 

« C » comme Conventionnel

 

Style :

 

Le conventionnel aime la précision et l’ordre.

Organisé, il donne le meilleur de lui-même dans les contextes cadrés où l’on parle avec le juste mot et où les comptes sont suivis au centime près.

Conservateur, méticuleux, ordonné, il est doué pour la gestion et le classement des données ou des documents. Il possède un sens élevé du devoir et de rentabilité.

Il apprécie le bien-être matériel et les marques de statut social.

 

Mots-clés :

Ponctuel, prudent, conventionnel, consciencieux, conservateur, efficace, ordonné, persévérant, travailleur, pratique, précis, prévisible, calme, stable, responsable, méthodique.

 

Milieu professionnel optimal :

Le style ‘‘conventionnel préfère l’environnement sécurisant d’un service au sein d’une organisation aux règles et aux procédures clairement définies.

La définition précise de sa tâche et de sa mission est pour lui essentielle.

Il peut ainsi travailler de façon autonome dans une équipe et y apporter sa contribution.

C’est un collaborateur dévoué et travailleur, et ce, d’autant plus si son supérieur lui montre qu’il apprécie sa production.

S’il occupe un poste d’encadrement, il y valorisera l’efficacité.

Son mode de management est fortement rationnel et vise des objectifs clairement exprimés.

Pour lui, la sécurité est une valeur importante et les contextes flous et sujets aux changements lui conviennent peu.

 

Mode de relations privilégiées :

D’un naturel plutôt réservé, le ‘‘conformiste’’ pense qu’une tâche bien exécutée est son meilleur ambassadeur.

Sceptique face au changement, il se lie prudemment et préfère ses amis de longue date avec lesquels il discute de leurs expériences communes et de leur style de vie.

 

Axe d’amélioration :

S’approprier des méthodes de résolutions de problèmes.

Acquérir des outils de contrôle du changement.

Savoir gérer et prendre des décisions dans un contexte d’incertitudes.

Avoir plus confiance en soi.

 

Activités et métiers :

Le type ‘‘conformiste’’ se retrouve dans les finances, la comptabilité, l’informatique, les professions à vocation cléricale ou administrative, la fonction publique…

Ainsi, les métiers qui lui conviennent, sont par exemple :

Analyste-financier, expert-comptable, contrôleur de gestion, directeur financier, professeur de mathématiques, technicien administratif, administrateur de bases de données, technicien de gestion numérique de documents, technicien qualité, etc.

 

 

Si vous voulez tout connaître de vos caractéristiques professionnelles, vos aspirations profondes et ce pour quoi « vous êtes faits » :

Il ne vous reste plus qu’à rejoindre les Ateliers du Mieux Travailler, ou les Ateliers du Mieux Changer.

Vous pouvez aussi devenir un as de la communication interpersonnelle. Rejoignez les Ateliers du Mieux Communiquer. Vous verrez, ce sera plus facile de collaborer avec tous les autres carriotypes.

Et si vous envisagez de vous mettre à votre compte, je vous dis tout de suite qu’il est urgent de bien vous connaître.

Vous pourrez dès maintenant mettre en place toutes les astuces qui vous permettront de décoller sans peine.

Rejoignez alors les Ateliers du Mieux Entrprendre.

Tous les Ateliers du Mieux vous permettent de découvrir quelle Ferrari se cache dans votre cerveau.

C’est la garantie de savoir comment utiliser au mieux toutes vos caractéristiques personnelles et professionnelles.

Pour vivre sereinement et se développer harmonieusement au travail.

 

Pour savoir qui je suis, c’est ici.

Et pour avoir une séance découverte de la méthode Procédis, c’est plutôt par là.

Pour les témoignages, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *